Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 15:53

Même si le titre semble une évidence, surtout depuis une E2C, il y a dans cette enquête de l'OCDE de quoi donner un sens un peu global à nos actions.

Une enquête qui nous éclaire la cible. Il y a des axes de progrès significatifs pour faire progresser notre pays en augmentant nos compétences.

Un petit film pour comprendre :

 

Quelques graphiques pour réfléchir et/ou agir :

Merci à Eric pour nous avoir fait partager cette information et son analyse que je vous livre comme il nous l'a adressée :

L'enquête PIAAC (Programme pour l'évaluation internationale des compétences des adultes) évalue la littératie, c'est à dire la capacité de comprendre et de réagir de façon appropriée aux textes écrits, la numératie, c'est à dire la capacité d'utiliser des concepts mathématiques ainsi que la capacité des adultes à résoudre des problèmes dans des environnements à forte composante technologique. 24 pays ont participé à l'enquête, dont la France.
Seuls 8% des Français se situent dans les niveaux 4 et 5 les plus élevés de compétence en littératie et 34% au niveau 3 ce qui est en dessous de la moyenne OCDE : 12% et 38%.
En numératie, 8% des Français sont au niveau les plus hauts et 29% au niveau 3 contre 12 et 34% pour la moyenne.
Le pourcentage d'adultes français obtenant de faible scores en littératie est l'une des plus importantes des pays participants : 22% contre 15% pour la moyenne OCDE. En numératie c'est la même chose : 28% contre 19%.
Par contre la France fait partie des pays où les écarts entre générations sont les plus forts.
Enfin la France accorde une importance variable aux différentes compétences. Les compétences en TIC et en littératie sont peu demandées dans le cadre professionnel français. Le salarié français utilise plus que les autres ses compétences en écriture et numératie, par contre beaucoup moins celles en compréhension de texte et en utilisation des TIC. Pour celles-ci la France est dernière.
Selon l'OCDE, l'enquête PIAAC interroge sur la formation continue en France, qui n'arrive pas à maintenir les compétences acquises et à développer celles des adultes. L'écart est frappant avec l'Allemagne où l'écart entre jeunes et vieux est moins important qu'en France.
Partager cet article
Repost0

commentaires